Accueil   Jeunesse   En résumé

En résumé

Pour une mission d’accompagnement technique de la collectivité par la FRMJC dans le cadre de partenariat, dans la durée

La Fédération Régionale des Maisons des Jeunes et de la Culture du Languedoc-Roussillon œuvre pour une mise en cohérence de pilotages de projets de territoire où sont impliquées les MJC affiliées à la FRMJCLR ou pas. En la matière, elle peut mener auprès de collectivités des expertises facilitant la définition d’un projet en identifiant les besoins d’un territoire, ses atouts, et être force de propositions de dispositifs d’organisation adaptés aux moyens mobilisables par la collectivité et les forces vives existantes. Dans la continuité, elle peut affectée des personnels pour encadrer, animer, coordonner ces projets.

Si une collectivité a la volonté de créer, maintenir, ou développer une politique d’animation locale ou intercommunale, prenant en compte :

  • la prise en charge des enfants dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires
  • la prise en charge des enfants dans le cadre des temps périscolaires et extrascolaires,
  • la prise en charge des jeunes dans le cadre des temps extrascolaires, en mettant en synergie les forces vives locales associatives à cet effet ...
  • la prise en charge d’équipes de professionnelles et de volontaires au profit de l’animation locale impliquant toutes les générations,

... la FRMJCLR peut proposer dans le cadre de son projet associatif l’encadrement et l’animation de tout ou partie de ces volontés et les traduire en action.

Cela passe par un accompagnement technique de la FRMJC auprès de la collectivité à la réalisation d’un diagnostic dans le but d’élaborer et de mettre en place un projet éducatif territorial global, que la FRMJCLR fait vivre ensuite dans le cadre des décisions de la collectivité.

Le projet éducatif est le document essentiel pour l’organisation de tout projet de territoire pouvant susciter le soutien de partenaires institutionnels. Il est le fruit d’une réflexion concertée entre les élus locaux, les techniciens en responsabilités au sein de la collectivité porteuse du projet, et le coordinateur du futur projet ou du projet existant à développer. Il fixe les grandes orientations servant de cadre dans lequel les acteurs et structures impliqués interviendront à travers notamment : les objectifs éducatifs visés / le dispositif d’organisation facilitant les décisions, les réflexions, la mise en œuvre opérationnelle / les modalités générales de fonctionnement des différentes structures / les activités possibles et réalisables / les moyens disponibles (humains, matériels, financiers).

Le projet éducatif local traduit l’engagement d’une collectivité. Il définit le sens des actions et fixe les orientations ainsi que les moyens à mobiliser pour sa mise en œuvre. Ce projet pluriannuel vise à favoriser une continuité éducative entre les différentes structures éducatives impliquées, pour les enfants, les jeunes, les groupes de jeunes isolés, tout en mobilisant activement des familles, des bénévoles, et autres acteurs potentiels.

Le dispositif

Le dispositif

Si vous souhaitez en savoir plus ou nous rencontrer, contactez-nous !

Une politique "enfance-jeunesse", pourquoi ?

En milieu rural et périurbain ou urbain dans les quartiers, les territoires sont souvent isolés ou vivent des difficultés d’isolement ou de mobilité. Dans ce contexte, les enfants et les jeunes sont enclavés et ont des difficultés à organiser leurs temps libres, en périodes hors scolaires.

En effet, les constats relevés font souvent apparaître :

  • un déficit en matière de services de proximité en direction de ce public,
  • un désœuvrement des enfants et des jeunes les exposant à des conduites à risques,
  • un manque de locaux destinés à les accueillir,
  • un manque d’implication des jeunes dans l’animation associative et locale,
  • un manque de reconnaissance des jeunesses, et de leurs expressions,
  • des difficultés à s’ouvrir vers l’extérieur du village ou du territoire,
  • pas ou peu d’accompagnement des jeunesses en dehors du cadre familial, en périodes péri et extrascolaires,
  • des difficultés pour les parents à concilier vie professionnelle et vie familiale quand leurs enfants ne sont pas à l’école
  • un besoin de professionnels spécialisés pour coordonner et mettre en œuvre un projet enfance-jeunesse de territoire dont la complexité organisationnelle et administrative devient de plus en plus important.

C’est en constatant ces problèmes qu’une politique ’enfance – jeunesse’ est mise en œuvre par des collectivités locales ou territoriales (Municipalités, Regroupements de communes ou Communauté de Communes, Agglomération), en s’appuyant sur les propositions de projets de la FRMJC, et en s’appuyant, quand il y en a, sur les spécificités adaptées des MJC pour ce type d’action.

Une politique "enfance-jeunesse, à quoi ça sert ?

Le but est avant tout éducatif : développer une dimension citoyenne chez les enfants et les jeunes, en aménageant avec eux, par des actions socioculturelles et de loisirs, un cadre de vie adapté à leurs besoins (des structures d’accueil, des espaces d’expressions, de créations, et d’engagement, via une vie associative et un accompagnement professionnel).

Atteindre ce but nécessite la mise en œuvre d’une démarche de projet participatif et concerté avec l’ensemble des acteurs (enfants et jeunes, élus, associations, familles, institutions partenaires), afin de soutenir les actions à initier avec le public-jeune pour répondre aux problématiques recensées lors des constats.

Aussi, si une volonté politique locale est favorable à ce type de projet, la FRMJC affecte localement un coordonnateur, des animateurs, assure leur suivi et leur formation professionnelle.

Si le choix de la collectivité porte sur une embauche directe de la collectivité des animateurs, la FRMJC assure l’accompagnement technique et pédagogique de ces derniers, en étroite collaboration avec les élus locaux.

Une équipe de professionnel est donc affectée et mise en place

  • pour alimenter techniquement les collectivités afin de faciliter leur prise de décision sur la définition du projet global et les moyens à déployer pour sa mise en œuvre
  • pour créer une dynamique autour et avec les forces vives du territoire citées précédemment,
  • pour contribuer à la structuration et à la vitalisation de ce réseau territorial,
  • pour réaliser et gérer les actions en direction des jeunesses du territoire par la gestion ou l’accompagnement à la gestion des structures spécifiques à cet effet.

Des actions pédagogiques en direction des enfants et des jeunes

Le projet ’enfance-jeunesse’ permet, en premier lieu, de mettre en place des actions qui ont du sens.

Contribuer à l’apprentissage social des enfants et des jeunes pour les amener progressivement vers une autonomie d’action, en suscitant le maillage des relations entre les habitants d’un territoire, pourrait résumer ce qu’est le cœur du métier. Par exemple : mobiliser les parents et les associations locales pour soutenir les actions menées par les jeunes.

Toute activité, quelle qu’elle soit, n’est qu’un support pédagogique permettant de provoquer des situations où les enfants et les jeunes apprennent à traduire en acte au quotidien des valeurs sociales de base (sur le plan relationnel, matériel, environnemental).

L’approche pédagogique vise à multiplier les prises d’initiatives chez le jeune par la préparation et la réalisation d’une action : éveiller le sens critique, créer plutôt que consommer des activités « clé en main », même si la mobilisation d’un public passe parfois par l’utilisation de ces produits finis. L’accompagnement de l’animateur permet de mesurer le degré de responsabilité à laisser prendre au jeune en fonction de sa maturité et de l’ampleur de l’action.

Les objectifs de cette approche pédagogique pourraient s’écrire sous la forme suivante :

Développer une politique en direction des enfants et des jeunes

  • pour contribuer à leur épanouissement
    • accueillir les enfants dans des structures adaptées en périodes hors scolaires,
    • mettre en place des ateliers d’animation en fonction de l’esprit de créativité des enfants
    • organiser avec eux des activités de loisirs à vocation sportive ou/et culturelle
    • les écouter en tant qu’interlocuteur et faciliter la communication avec l’adulte
  • pour les responsabiliser
    • gérer un local en autonomie par délégations progressives,
    • participer au fonctionnement d’une association
    • organiser des concerts, des sorties, des rencontres intercommunales
    • mettre en œuvre des projets communs
  • pour les initier à la démocratie
    • vivre en groupe
    • discuter
    • voter
    • appliquer des décisions
  • pour les amener à tolérer et à respecter autrui
    • ouverture à tous sans exclusivité
    • être à l’écoute de l’autre
    • laisser s’exprimer autrui
    • respecter d’autres opinions
  • pour une plus grande solidarité
    • à l’intérieur du groupe
    • à l’intérieur du village
    • dans l’intercommunalité
    • de dimension européenne.

Transversalement, aménager et animer des espaces facilitant la démocratie participative (débats à travers des supports et des méthodes originaux….)

Une diversité d’activités culturelles et/ou sportives pouvant servir de supports pédagogiques permet d’appréhender tout type de public jeune, et de s’adapter à tout type de contexte social.

Les outils pédagogiques permettant de mettre en œuvre une démarche pour répondre aux objectifs cités précédemment peuvent être représentés schématiquement de la façon suivante :

schéma PEDT

Par le biais de ces moyens, les professionnels de la FRMJC provoquent et aménagent des espaces possibles d’expressions et d’engagements des acteurs du projet et des jeunes, où l’apprentissage à la citoyenneté, où la prévention des conduites à risques sont entre autres des préoccupations permanentes, en lien avec les élus locaux et associatifs et autres volontaires.

Le financement des politiques "enfance - jeunesse" en bref

Une volonté politique de territoire et un partenariat institutionnel

Les collectivités territoriales qui désirent mettre en œuvre un projet ’enfance – jeunesse’, s’engagent par convention à participer au financement du projet global proposé par la FRMJCLR en tant que partenaire, après co-construction avec la collectivité.

Lorsque cette volonté est affichée, des organismes publics ou privés soutiennent financièrement ces territoires si l’on fait appel à eux, en complément des contributions des usagers et adhérents.

La FRMJCLR accompagne alors la collectivité à toutes les démarches nécessaires et les traduisent en action opérationnelle.

Outre l’axe formation citoyenne des jeunes la FRMJCLR assure :

  • l’encadrement de projets éducatifs territoriaux où la FRMJCLR accompagne techniquement les élus locaux pour faciliter leurs prises de décisions quant à la définition et la mise en œuvre des stratégies d’actions ( conf schéma joint )
  • l’encadrement de projets associatifs de MJC affiliées où la FRMJCLR accompagne les élus associatifs à la définition et à la mise en œuvre de leur stratégie d’actions
  • la formation continue des professionnels du réseau qui assure l’encadrement de projets éducatifs et/ou de territoire, notamment s’agissant de la formation citoyenne des jeunes
  • la formation professionnelle des animateurs de l’animation ( Centre de Formation habilité ),
  • la formation des dirigeants associatifs bénévoles,
  • l’accompagnement à la conception et à la mise en œuvre des projets associatifs
  • la résolution de problématiques rencontrées par les associations affiliées
  • la mise en place de projets fédérateurs à différents niveaux ( inter-associatif, départemental, régional, national, européen )

Il est alors possible de créer, développer, ou coordonner une politique jeunesse globale et transversale avec la FRMJC comme partenaire.
Si vous souhaitez nous rencontrer, contactez-nous !